Parcours individuel postural

Après 20 ans de pratique ostéopathique, l’expérience me montre que dans de nombreux cas, la prise en charge du patient par lui-même dans sa relation à sa posture est fondamentale.

Selon l’association Posture Equilibre (AFE), « La posture est l’élaboration et le maintien actif de la configuration des différents segments du corps dans l’espace, elle exprime la manière dont l’organisme affronte les stimulations du monde extérieur et se prépare à y réagir ». Cependant je poserai la question de savoir si la principale contrainte mécanique est réellement la pesanteur, et si la posture n’est véritablement qu’une adaptation à la gravité.

En effet, la posture, qu’elle soit statique ou dynamique est fortement liée à la conscience corporelle, elle-même lié à l’image inconsciente du corps.

Loin des analyses stabulométriques instrumentales et objectives, je porterai mon attention sur l’observation du sujet dans la réalité posturale qu’il me présente dans ses interactions multiples.

Cette analyse posturale se fera par l’observation visuelle de la posture statique et l’établissement d’un relevé postural où seront reportés principalement les axes du corps, la répartition des appuis au sol, les translations/inclinaisons des ceintures scapulaire et pelvienne et de la tête, les rotations des membres.

S’en suivra une prescription d’exercices simples quotidiens, d’une durée de 30 minutes et nécessitant un engagement dans la durée en parallèle d’un suivi ostéopathique de contrôle. Cette pratique a pour but de travailler sur les perceptions proprioceptives et kinesthésiques du corps et d’aboutir à une remise en conscience d’espace corporel inconnu ou délaissé. Ce travail actif postural peut ainsi soutenir et maintenir les équilibrations ostéopathiques de même que ces dernières peuvent conforter la pratique posturale.

Selon une périodicité définie avec le patient et en fonction de l’évolution de la posture, une nouvelle prescription posturale sera redonnée à chaque fois.